Le magazine d'actualités culturelles en Languedoc-Roussillon

AGNÈS OBEL

Par Audrey APW

 Late Night Tales,  carte blanche à Agnès Obel

Mais qui donc sont ces artistes, qui ont inspiré la chanteuse, dans son parcours musical ? La réponse est dans la compilation, « Late Night Tales », qui sortira le 25 mai prochain. Après trois albums solo, dont le dernier Citizen Of Glass, est sorti en 2016, Agnès Obel, s’est prêtée au jeu de « Late Night Tales », série de compilation, qui consiste pour un artiste, à remixer les morceaux qui l’ont influencé, tout en respectant un thème particulier : nocturne. Avant elle, d’autres se sont prêtés au jeu, comme Mgmt, Franz Ferdinand… Au total, s’y déploient une vingtaine de titres, qu’Agnès Obel a méticuleusement détricoté. Pour cette adepte des sonorités silencieuses, le pari était certainement gagné d’avance. Depuis ses débuts, la jeune auteure compositrice interprète, évolue entre un univers folk à la base très organique, et teinté d’une certaine intemporalité qui lui est singulière, mais n’hésite pas à épouser les contours d’autres projets plus expérimentaux. On y découvre donc les influences de compositeurs tels que Henry Mancini, Roger Webb, ou encore Lee Hazlewood, mais également, des chanteuses Nina Simone de l’allemande Sibylle Baier et  de la Grecque,Lena Platonos, compositrice de musique électro. Sans oublier, Ray Davies, le leader des Kinks. Autant d’influences qui viennent témoigner que, si la chanteuse à bien les deux pieds dans le monde contemporain, son esprit lui, appartient à un autre temps…

Sortie: Late Night Tales : Agnès Obel, 25 mai 2018/ Pias

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *