Le magazine d'actualités culturelles en Languedoc-Roussillon

LE TAUST : 27 ANS D’AMPHI ET DE THEATRE

Par Alexandre SEBA

Photo : TAUST

Fondé en 1989 à la fac de Sciences, le TAUST (Théâtre Amateur à l’Université des Sciences et Techniques) permet à chacun de brûler les planches… de l’amphithéâtre ! Ouverte à tous, l’association propose chaque année des ateliers et pièces de théâtre, du classique au moderne, en passant par la création et l’impro. Rencontre avec son président, Guillaume Brunetto.

Peux-tu nous présenter le TAUST ?

On est une association étudiante de théâtre amateur, c’est important de le préciser car, contrairement aux professionnels, on fait d’abord ça pour le plaisir, en restant ouvert et accessible à tous. Tout le monde peut donc se joindre à nous : les étudiants bien sûr, mais aussi d’autres gens de tout âge et de tout milieu. Il suffit d’avoir envie de faire du théâtre et de vouloir s’amuser ! Nous sommes près d’une centaine d’adhérents chaque année.

Concrètement, comment cela se passe ?

A chaque rentrée universitaire, nous mettons en place de nombreux ateliers : chacun peut choisir le sien et venir faire une semaine d’essai, il n’y a pas d’audition ni de niveau requis. Il suffit de payer l’inscription 20 € et c’est parti ! Ceux qui souhaitent nous rejoindre en cours d’année peuvent aussi le faire dans les ateliers d’impro.

Quels sont les différents ateliers proposés ?

Il y en a neuf cette année. Nous faisons en sorte de varier les styles et les projets, avec des pièces classiques, du divertissement, des choses plus engagées, même si l’humour est souvent présent. Tous les cours sont encadrés par des anciens « Taustiens ». Nous répétons chaque semaine en amphi puis jouons toutes les pièces en mars, à la fac de Sciences. A côté de ça, il y a aussi l’atelier d’improvisation, qui donne lieu à nos « soirées Taustissimes », une fois par mois, en entrée libre, à la fac.

Comment se déroulent ces soirées d’impro ?

Les gens du public inscrivent des mots sur des bouts de papiers, ils peuvent mettre absolument tout et n’importe quoi ! On annonce ensuite les sujets aux comédiens qui improvisent sur scène. Cela donne souvent lieu à des situations assez cocasses et à pas mal d’interactions avec le public…

Que dirais-tu à quelqu’un pour l’inciter à vous rejoindre ?

La première chose est bien sur l’envie de faire du théâtre mais, au-delà de ça, il y a aussi l’envie de faire des rencontres et de créer du lien social. Encore plus quand on est étudiant et qu’on débarque sans forcément connaître grand monde… On fait nous-même les costumes, les décors, l ‘écriture, etc. C’est assez fédérateur et détendu.

Infos et inscriptions : http://taust.org

Prochaine soirée Taustissime : vendredi 15 décembre à 20h ; Amphi 5.06 ; Campus Triolet.

Entrée libre.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *