Le magazine d'actualités culturelles en Languedoc-Roussillon

LES PIERRES DE GUÉ

Scènes d’Aude et d’Ariège

Propos recueillis par Julia Lemoine

Les structures culturelles : Arts Vivants 11, ATP de l’Aude, La Claranda, L’Ouvre-Boîte Production, MIMA et L’Estive, scène nationale de Foix et de l’Ariège se sont réunies sous l’association Les Pierres de Gué pour ainsi unir leurs forces autour de la scène culturelle en Aude et Ariège. Franck Simoneau, Directeur de la structure Arts Vivants 11, nous explique la ligne directrice des Pierres de Gué.

Crédit photo : L’Estive

Pourquoi avoir choisi ce nom très significatif Les pierres de gué ?

Les départements de l’Aude et de l’Ariège ont longtemps été la frontière entre la région Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon. Franchir cette limite n’est pas simple, même si les paysages sont identiques et que les hommes y développent les mêmes activités. Nous aurions pu parler de pont entre deux rives mais quand les montagnes ne sont pas loin, le gué nous est familier et jeter des pierres pour en faciliter la traversée reste un geste naturel.

Pourquoi s’être réuni sous Les Pierres de Gué ?

L’association est informelle, c’est le projet qui nous réunit. L’envie d’unir nos forces dans une perspective de développement durable du spectacle sur des territoires peu peuplés et peu équipés en théâtres et salles de concerts.

Quelles en sont les missions ?

Nous souhaitons définir un socle commun, aller au-delà d’une simple compilation de nos actions et en trouver les moyens. Pour nous, Arts Vivants 11, il s’agit d’impulser et d’accompagner l’émergence de nouvelles pratiques culturelles, de faciliter les dynamiques de coopération et de mettre en œuvre le maillage des opérateurs et des équipements. Le spectacle vivant doit se concevoir comme une filière à part entière et au service de la relation entre l’œuvre artistique et le spectateur. Les structures associées autour des Pierres de Gué sont toutes très différentes avec des compétences et moyens très complémentaires. Mais toutes œuvrent au même objectif : faire vivre le spectacle vivant entre Aude et Ariège.

Parlez-moi de cette programmation très éclectique. 

Nous sommes chacun plus ou moins spécialistes d’une de ces disciplines : marionnettes, musiques actuelles, théâtre contemporain, danse, musiques du monde… Nous souhaitons que l’itinéraire de spectacles proposé au public soit varié et jalonné de surprises. Ainsi, on pourra côtoyer l’univers de Fassbinder dans un spectacle à mi-chemin entre le cinéma et le théâtre (« Les petits chaos »), voyager avec ses enfants dans un univers de papiers colorés (« Animaginable ») ou encore se laisser agiter les jambes sous le chapiteau d’un grand bal aux accents du rock, de l’occitan et de la chanson (Les Ogres de Barback & Brotto Lopez). Le cirque et la danse figureront vraisemblablement au menu de la prochaine saison.

www.lespierresdegue.com

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *