Le magazine d'actualités culturelles en Languedoc-Roussillon

MUSÉE D’ART BRUT

Helmut Nimczewski

Propos recueillis par Julia Lemoine

Le musée d’art brut de Montpellier propose une exposition temporaire de l’artiste allemand Helmut Nimczewski. Placé dans un foyer dès son plus jeune âge, le dessin est vite devenu un loisir. Ses œuvres très colorées, linéaires et remplies de personnages sont inspirées de la ville d’Hambourg et d’événements vu à la télévision. Rencontre avec Max Ammann, collectionneur d’art.

Qui est Helmut Nimczewski ?

Helmut Nimczewski est né en Allemagne en 1946. Diagnostiqué épileptique à l’âge de cinq ans, il est placé d’année en année dans différents foyers allemands où il y travaille d’abord comme vannier puis tailleur. Au milieu des années 80, c’est le psychiatre Manfred in der Beek qui découvre ses dessins et qui l’encourage dans cette voie. Avec environs quatre cents dessins, Helmut est devenu un dessinateur d’art brut allemand. Ses œuvres ont déjà été exposées dans de nombreuses galeries et musées en Allemagne, Suisse, France, Finlande, Suède et Japon.

Comment avez-vous rencontré Helmut Nimczewski ?

J’aime rencontrer les artistes dont je collectionne les œuvres. En 2004, j’ai réussi à rencontrer Helmut, après avoir fait des recherches avec une amie qui m’a aidé à le localiser, il vivait alors dans une maison protégée à Hambourg.

Qu’est ce qui l’inspire ?

Comme on peut le voir dans ses réalisations, Helmut est très fasciné par les foules. Ses dessins s’inspirent de ce qu’il voit lorsqu’il se promène à Hambourg avec son appareil photographique « Polaroïd », puis son imagination transforme sa vision. Ce qui donne des représentations très colorées, très linéaires, avec énormément de monde de dessinés minutieusement. Ses œuvres ont toujours le même style, c’est le sujet qui change. Il dessine des stades, des bateaux, des stations de ski…tout cela remplis de foule mais il dessine aussi des églises car Helmut est très croyant.

Quelle est sa technique de dessin ?

Helmut travaille sans esquisse au crayon de couleur et au stylo feutre. Ses dessins prennent environs de deux à six semaines de création. Il prend soin de dater chaque œuvre, en bas à gauche le jour de son commencement et en bas à droite le jour de fin de sa création.

Musée d’art brut, Montpellier

Exposition d’Octobre à Décembre

Ouvert du mercredi au dimanche

De 10h à 13h et de 14h à 18h

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *