Le magazine d'actualités culturelles en Languedoc-Roussillon

MUSÉE DE LA ROMANITÉ

Nîmes ouvre un nouvel écrin romain

Propos recueillis par Sandy Berthomieu

Après trois ans de travaux, le Musée de la Romanité a ouvert ses portes au public le 02 juin. Dédié à une collection remarquable d’antiques, ce bâtiment couvert par une toge de verre plissé dialogue avec les arcades en pierres des arènes situées à quelques mètres. L’histoire passée et les visions contemporaines font les atouts de cette cité, candidate au classement UNESCO.

MGP – PACO – MusŽe de la RomanitŽ

Un musée innovant pour la romanité…

Selon Jean-Paul Fournier, Maire de Nîmes, « le Musée de la Romanité est l’un des projets architectural et culturel les plus marquants de ce début de siècle pour la ville de Nîmes, et plus largement pour la région », il ajoute qu’il est « révélateur de l’enracinement de l’identité nîmoise dans son passé romain ». La richesse de la collection (mosaïque, lampe à huile, monnaies, peinture murale, objets sculptés…)  est mise en valeur par le choix d’une muséographie immersive. Les outils de médiation comme des reconstitutions 3D et des projections vidéo amènent le visiteur dans un voyage à travers les strates historiques. Ces dispositifs répondent ainsi à l’ambition de conserver, partager et transmettre ce patrimoine au plus grand nombre.

Une architecture en dialogue avec deux millénaires d’histoire !

Ce bâtiment imaginé tel un trait d’union entre les arènes antiques et le jardin archéologique a été conçu par Elizabeth de Portzamparc. Son choix architectural fut celui de la « complémentarité » des volumes et des matériaux. Recouvrant tout le bâtiment, le verre reflète son environnement sans s’imposer, comme en « lévitation au-dessus du sol ». Cet espace est pensé comme un lieu de vie avec un lieu de passage reprenant le tracé de l’ancien rempart augustéen, une librairie, un café et un toit terrasse complétant l’expérience muséale.

Crédit Photo : Isabelle Lecaux

Une première exposition sur les « Gladiateurs, héros du Colisée » !

Cette exposition itinérante termine son parcours à Nîmes après son passage dans divers pays en Europe ou encore aux Etats-Unis. Imaginé par Rossella Rea, conservatrice du Colisée de Rome, le contenu met en lumière la vie des gladiateurs romains grâce aux pièces antiques de plusieurs musées italiens ainsi que des reconstitutions interactives. Ce premier événement est un exemple de l’ambition du musée comme le souligne Dominique Darde, Conservatrice en chef du patrimoine « c’est une porte d’entrée pour diffuser auprès d’un très large public les richesses du patrimoine architectural nîmois. C’est également un lieu incontournable pour suivre et comprendre l’actualité de la recherche archéologique ».

Musée de la Romanité, Nîmes

Ouvert tous les jours

Exposition jusqu’au 24 septembre

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *