Le magazine d'actualités culturelles en Languedoc-Roussillon

MY TIGER SIDE: l’Oeil du Tigre

 Sous cet étrange nom ne se cache pas un groupe mais un seul artiste montpelliérain, Rémi,ex- membre de Drive Blind et de Rinoçerôse, qui produit une musique entre krautrock et expérimenta IDEM a rencontré le fauve.

MY TIGER SIDE INTW PHOTO

Peux-tu te présenter?
Je suis guitariste, né a Nimes dans les années 70 et tranfuge montpellierain dans les annees 90, où j’ ai joué avec Drive Blind, groupe noise pop grunge avec lequel nous avons parcouru l’ Europe.
A la fin du groupe j ‘ai intégré le live de Rinoçerôse, avec qui j ai fait toutes les tournées et albums jusqu’ au milieu des années 2000. J’ai ensuite fait un virage a 360 pour jouer du jazz bien roots des années 40 avec plusieurs formations trio, quartet, sextet et également en big band à l’ancienne avec 25 musiciens.

Et en ce qui concerne My Tiger side?

Depuis 2013 j ai créé My Tiger Side, une sorte de parenthèse qui me permet d explorer une autre approche musicale, plus fragile et intime que ce que j ai pu faire au sein de ces différents projets.
Il s agissait en premier lieu d improvisations instrumentales a la guitare noyée dans des échos et des traitements destinés a noyer les sonorités dans des climats planants et hypnotiques. J’ai commencé à faire des concerts en quadriphonie avec un système construit par un savant fou qui me permet de déplacer les sons avec deux joysticks dans un espace créé avec 4 amplis analogiques et donc de faire perdre les repères au public. C est extrêmement excitant et ludique .
J ai ensuite enregistré un album composé  d’une partie en improvisation totale et d’une autre partie sous la forme d une messe hypnotique  et psychédélique en 6 mouvements, une sorte d hommage déguisé a Pierre Henry, The Electric Prunes ou Mercury Rev.
Ce n est pas de la musique expérimentale extrême, mais il y a une certaine fragilité et une liberté que l ‘on peut retrouver dans le large horizon des musiques dites expérimentales. Il y a une forte dose d’ expérimentation dans le travail sur les sons de guitares et aussi dans le placement et la manière de jouer, de prendre le temps, de se laisser prendre par la musique tout en laissant une place naturelle au silence, a l erreur, a l’attente etc…

Tu es seul sur scène…

C’est un choix de porter seul ce projet car il y a une dimension intime forte et la part d improvisation est hyper importante. Mais je fais beaucoup de collaborations avec des gens dont j aime l’univers et avec qui nous avons envie de faire des projets improbables : lecture poétiques en quadriphonie avec Natyot, reprises covers remix de Panda Transport ou encore TAHITI 80, concerts en duo avec Seb de Flou Fantôme, enregistrements studio avec Frank Rabeyrolles de wool music etc….

 

 

Propos recueillis par Marc Bastide

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *