Le magazine d'actualités culturelles en Languedoc-Roussillon

PAUL HUSBAND

Expose au Manchester Bar

Propos recueillis par Julia Lemoine

Photographe de la scène musicale de Manchester, Paul Husband capture des instants de vie de manière très scénique et avec un style très personnel, qui maîtrise à la perfection la lumière pour mettre en valeur ses sujets dans une esthétique à la Rembrandt. Le Manchester Bar met à l’honneur la culture mancunienne avec cette exposition. Interview avec Paul Husband !

Happy Mondays par Paul Husband

Qu’est ce qui t’a poussé à faire de la photographie ?

Il y a six ans, je n’avais encore jamais touché à un appareil photo. J’ai passé de longues années à être addict à la drogue et quand je suis devenu clean, j’avais besoin de faire quelque chose pour occuper mon esprit. C’est mon ami, David McCollum, qui m’a initié à la photographie et de manière impromptue, c’est devenue ma grande passion.

Comment en es-tu venu à faire des photos de groupes de musique ?

La musique a toujours été très importante dans ma vie donc quand j’ai commencé la photographie, j’ai voulu travailler dans ce milieu. En plus, j’ai été chanceux car je connaissais quelques groupes de Manchester comme Elbow et I am Kloot donc c’était relativement facile d’obtenir des accréditations photos pour leurs concerts. Cela m’a alors donné l’opportunité de photographier d’autres groupes de musique et ainsi me faire une réputation.

Quels artistes t’ont influencé dans ta manière de photographier ?

J’ai certainement été influencé par les grands photographes de musique mais sans vraiment le savoir. Je ne connais pas les auteurs de la plupart des photos que j’admire. J’aime beaucoup aussi celles de Kevin Cummins et d’Anton Corbijn. Je suis fasciné par la photo prise par Tom Copi de Iggy Pop marchand sur son public. C’est difficile de savoir ce qui nous a réellement inspiré car si l’on est sensible à l’art (et la plupart des gens le sont), nous nous en inspirons constamment sans que l’on ne s’en rende compte.

De Stijl par Paul Husband

Tu travailles beaucoup avec la lumière, retouches-tu tes photos ?

Quand j’ai l’image dans l’appareil photo, elle n’est qu’à moitié complète. Même si je travaille l’éclairage pendant les prises, quand je regarde sur l’ordinateur, la photo est différente de ce que je pensais quand je vois la scène devant moi. Souvent, je fais la même légère modification pour toutes mes photographies sur le logiciel Lightroom, je change les contrastes, les noirs et les couleurs. Je ne modifie rien sur Photoshop car je ne sais pas l’utiliser.

Peux tu nous parler d’une anecdote sur une de tes photos ?

Bien. Il y a eu la fois, où je photographiais le groupe Cabbage dans une baignoire au milieu d’un champ tandis que la police a lâché ses chiens et qu’ensuite on s’est fait harceler par un fermier furieux. Ou encore, quand je photographiais The 99 Degree dans un quartier difficile de Manchester, et que les gens dans les appartements ont commencé à nous jeter des projectiles, un coup de feu a été tiré, et ensuite une usine a explosé derrière nous. J’ai failli tuer un membre de The Plumedors dans un manoir abandonné (en fait, j’ai presque failli tuer toutes les personnes que j’ai photographiées. Même lors des mariages). Mes deux souvenirs préférés sont quand j’ai photographié l’un de mes héros punk, Peter Perrett de The Only Ones chez lui, et que j’ai eu l’honneur d’écouter les démos de son nouvel album, tandis qu’il se balançait au rythme des morceaux, les jambes croisées au sol. Ou bien encore, la fois où Shaun Ryder et Kermit de Black Grape composaient du rap pendant que je préparais mes éclairages.

Cabbage par Paul Husband

Y’a t-il un thème précis pour l’exposition au Manchester Bar ?

J’y expose les personnes qui ont influencé la culture populaire de Manchester, mais comme l’exposition est en France, j’ai élargi à des groupes que j’aime, qui sont américains, français ou anglais.

 Exposition du 20/10 au 30/11 au Manchester Bar, Montpellier

http://www.paulhusbandphotography.com/

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *