Le magazine d'actualités culturelles en Languedoc-Roussillon

PICASSO – DONNER À VOIR

14 moments clés

Propos recueillis par Sandy Berthomieu

Pour la première fois, le musée Fabre accueille une exposition de la figure incontournable de l’histoire de l’art : Pablo Picasso. Inscrit dans le parcours « Picasso – Méditerranée », cet événement met en avant les recherches et expériences de l’artiste, de la période bleue au cubisme, du surréalisme à Guernica… La pertinence de cette proposition est de donner à voir le processus créatif tout au long de sa vie. Entretien avec Michel Hilaire, conservateur général, directeur du musée Fabre.

Picasso, grand nu 1964 Kunsthaus Zurich photo kunsthaus zurich service presse Musee Fabre Sucession Picasso 2018

En quoi s’inscrire dans ce parcours « Picasso – Méditerranée » est important pour le musée Fabre ?

C’est une grande manifestation culturelle internationale impulsée par le musée national Picasso-Paris à Paris. Avec un commissariat général, soixante-dix institutions sont impliquées en France, en Italie et en Espagne autour de cette figure majeure de l’art du XXème siècle. Pour le musée Fabre, c’est une formidable opportunité de pouvoir présenter une monographie Picasso pour la première fois à Montpellier. Dans nos collections, nous ne possédons pas de tableaux, toutefois nous avons dans notre fonds d’œuvres graphiques l’intégrale de la « Suite Vollard »  qui est une série d’estampes réalisée entre 1930 et 1937 par Picasso. Cet ensemble a été donné par Frédéric Sabatier d’Espeyran à la ville en 1965 et sera présenté en écho dans le parcours permanent jusqu’au 04 novembre.

Comment s’est construit ce partenariat ?

C’est grâce au soutien du musée Picasso que nous pouvons proposer cette exposition. Nous nous appuyons sur leurs relations internationales pour réaliser des prêts exceptionnels, sans eux cela n’aurait pas été possible. De leur côté, ils savent aussi que nous avons les moyens techniques et financiers pour assurer une telle exposition. L’origine du projet se base sur leurs fonds que nous avons complété avec des prêts d’œuvres importantes auprès de la National Gallery of Art de Washington, le Kunsthaus de Zürich ou encore le musée Berggruen de Berlin. Nous présenterons également plusieurs toiles appartenant au plus grand collectionneur Picasso, David Nahmad, en particulier la version H « Les Femmes d’Alger ».

Quel est le parcours de l’exposition ?

Nous serons le seul musée à tracer l’ensemble du parcours du peintre, de son adolescence avec une œuvre réalisée, alors qu’il n’a que 14 ans, jusqu’à sa mort. Le parcours s’établit autour de 14 dates clés mettant en avant ses recherches stylistiques. Ces dates charnières permettent de voir les nouvelles techniques et styles explorés. Il y a de forts changements parfois dans des laps de temps très courts. Ce choix chronologique est un parti prix fort, la majorité des expositions Picasso se concentrent sur une période, un événement biographique ou encore un lieu de vie, ici nous donnons à voir son parcours.

Cette diversité stylistique se traduit aussi dans la typologie des œuvres ?

En effet, il y a des peintures mais aussi des dessins, des sculptures, des gravures ainsi que des documents d’archives. C’est un artiste qui explore, qui change, qui évolue… Le sous-titre de cette exposition pourrait être « les métamorphoses de Picasso »…

Picasso est un artiste très exposé et analysé, malgré tout il y a toujours de nouvelles découvertes…

Nous publions un catalogue chez Bernard Chauveau Editeur pour lequel il y a eu un réel travail scientifique et de recherche avec de nombreuses vérifications sur la chronologie, sur les données des œuvres, sur la précision des informations… De nombreux auteurs ont participé, c’est un travail de référence. Evidement, il y a aussi une médiation à destination du public avec des cartels développés, une table tactile, des visites… Notre approche est à la fois pointue scientifiquement et accessible au  grand public, ce sont les missions du musée Fabre depuis 10 ans !

http://museefabre.montpellier3m.fr

Musée Fabre, Montpellier

Picasso – Donner à voir

Jusqu’au 23 septembre

Parcours Picasso dans la région
Tarifs attractifs

Musée Fabre, Montpellier / Musée PAB, Alès / Musée de Lodève / Musée des Cultures Taurines et le Carré d’Art Musée d’art contemporain, Nîmes

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *