Le magazine d'actualités culturelles en Languedoc-Roussillon

PRINTEMPS DES COMÉDIENS

« L’acteur est un athlète affectif »

Propos recueillis par Patricia Bussy

Plus de 30 spectacles pour la 32e édition du festival de théâtre à Montpellier. Son directeur, Jean Varela, reprend pour nous le fil de la programmation, avec toujours cette finesse dans l’analyse, cette sensibilité à l’œuvre, aux auteurs et à ceux qui la font vivre.

Parmi les artistes invités, de nombreux auteurs ont choisi des textes majeurs du répertoire.

Ces auteurs questionnent la place de l’homme dans le monde, son devenir, sa finitude. En même temps, ils marquent une étape dans la façon d’appréhender l’écriture.

Qui sont ces auteurs qui portent de cette évolution ?

Shakespeare sera présent avec Macbeth, tragédie écossaise que l’on pourrait voir sous l’angle de Forsyth dans une adaptation (Mr and Misse Macbeth), où il interroge les relations entre les deux personnages, et avec la compagnie sarde, dirigée par Alessandro Serra, qui puise dans la culture méditerranéenne carnavals et processions pour faire un spectacle évocateur, interprété par des hommes. En Italie toujours, nous avons invité Emma Dante pour La Sortecata. L’adaptation de Bodas de Sangre de Lorca par Oriol Broggi est une tragédie paysanne portée par une compagnie catalane. La Méditerranée est un creuset pour le théâtre occidental. Son influence est venue sur le français avec la Comedia Del Arte, qui a marqué Molière. Marivaux va puiser dans cette tradition une force de réinvention. Le Triomphe de l’amour est mis en scène par Polalydès avec des costumes de Christian Lacroix et, sur le plateau, des musiciens baroques dirigés par Christophe Coin.

Place aussi à l’intimité de l’acteur, avec un hommage rendu au comédien.

Nous avons invité Philippe Caubère, ce grand arlequin du théâtre français. Son dernier Opus, Adieu Fernande et Bac 68 en hommage à Mai 68. En création, nous présentons la mise en scène du Faiseur de Théâtre d’Andrew Engels, avec Serge Merlin et Gerard Desarthe. La relation qu’a lepPouvoir avec le théâtre n’est pas toujours simple. En Pologne, les artistes souffrent. Dans un élan de fraternité, nous avons invité Krystian Lupa, dont nous avons coproduit Le Procès de Kafka et Krzysztof Warlikowski avec un texte de Hanokh Levin (On s’en va), qui mêle farce et poésie dans la tradition Yiddish. Le texte de Valérie Mrejen (Mon grand-père) porte sur notre bel aujourd’hui, le texte autobiographique de Maxime Dafanel, sur son aventure de sportif de haut niveau, le travail de Nordine Bara sur La Traversée, la mise en scène de Séverine Chavrier (Les Palmiers Sauvages), les carnets intimes de Laeticia Dosch mais aussi Les Trois Mousquetaires en déambulation à travers le parc, la création par Guy-Pierre Couleau sur La Conférence des Oiseaux, du cirque avec la compagnie australienne Circa, David Dimitri dans L’homme Cirque, le retour de Yann Bourgeois, l’Ecole Balthazar.

www.printempsdescomediens.com.

04 67 63 66 67

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *