Le magazine d'actualités culturelles en Languedoc-Roussillon

SON LUX « BRIGHTER WOUNDS »

Par Julia Lemoine

L’éléctro-symphonique de Son Lux

Le trio américain revient avec ce cinquième album Brighter Wounds. Dans ce nouvel album, on retrouve les sonorités électroniques grandioses propres à Son Lux et dont on ne se lasse pas. Celles-ci accompagnent et mettent en valeur la voix si singulière de Ryan Lott. Avec « Dream State » Son Lux signe un tube très intense notamment grâce à la grande présence de la batterie et des chœurs. De plus, ce titre nous rappelle comme la voix de Ryan Lott a cette aisance à passer de la fragilité à la puissance. Sur « Labor », les jeux de Rafiq Bhatia à la guitare et de Ian Chang à la batterie se font minimalistes pour laisser place au piano et au violoncelle signant un titre tout en douceur. Toujours plus électronique, « Surrounded » joue avec les sonorités en confrontant voix naturelle et vocodeur ou bien batterie électronique et piano acoustique. L’écriture de cet album s’est fait dans un contexte assez particulier entre l’élection de Donald Trump, la naissance du petit garçon de Ryan Lott et la perte de son meilleur ami d’un cancer. C’est pourquoi les chansons de Brighter Wounds oscillent entre anxiété et espoir pour le futur. L’album se termine avec une chanson intitulée « Resurrection » coïncidence ? Sûrement pas ! Cette chanson nous ramène aux origines de Son Lux avec sa musique électro-symphonique qui monte progressivement en intensité jusqu’à son paroxysme.

« Brighter Wounds » / City Slang

Sortie le 9 février 2018

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *